Contact : Virginie Claeyssens

76170 Lillebonne

vclaeyssens@gmail.com

Skype: vclaeyssens

“less is more

 do it

 the biggest barrier is yourself-you can always do more than you think”, Keith Clark's advises, Long Rider

 

Le nom ‘123 Kaballu’ fait référence à l’association ‘123 Cheval’ créé par Nutriset en 2011 et pour laquelle je suis membre du bureau. ‘Kaballu’ signifie ‘Cheval’ en Quechua argentin, langue parlée dans cette région.  


Le voyage a commencé bien avant le départ grâce à la recherche d'informations et aux diverses rencontres. Je dois beaucoup aux enthousiasmes, à la confiance et aux encouragements des uns et des autres.

Préparatifs

Formations

  •         Stage bâtage chez Emile BRAGER (Cavalier au long cours)  - http://www.emile-brager.fr/
  •         Soin vétérinaire
  •         Stage Maréchalerie, avec Elodie Gallais aux cavaliers du Feugrès, à Beuzevillette
  •         Points de suture : Apprendre à faire des points de suture avec Henri Stumm, medecin Anesthésiste 
  •         Cuisine de voyage http://www.randonner-leger.org/wiki/doku.php?id=p3rs
  •         Pharmacie, RDV Pharmacien et RDV infirmière
  •         Lecture de carte
  •         Autonomie en bivouac

Matériel pour les chevaux

Cheval de selle

  •  Licol avec anti-mouche et hackamore + rênes
  • Selle type Mc Lellan + sanglage 3 points + étriers + collier + croupière
  • Pare sueur cuir + Tapis mousse de camping dans une housse imperméable
  • Paire de fontes + sacoches de selle en cuir
  • Boudin de troussequin en cordura
  • Bâche de selle sur mesure

 

Cheval de bât  - matériel prêté par the Long Rider's Guild

 

  • Pare sueur vet bed + Tapis couverture militaire
  • Bât + avaloire + caisses de bât + tendeurs
  • Surfaix + sous-ventrière + 2 sacs porte-grains
  • Bâche de bât sur mesure

 

Matériel commun :

  • Seau pliable + 2 musettes
  • Piquet tire-bouchons + 2 paires d'entraves + 2 cordes 12m avec mousquetons
  • Filet yeux en tulle + panier à salade + tord-nez + grelots
  • Outils de pansage (brosse, étrille, cure-pied + mousqueton, éponge)
  • Crème cuir + éponge + Chambre à air de moto

 

Bourrellerie :

  • Alène ronde + alène losange piquées dans bouchon de liège
  • Emporte-pièce de poche à frapper + petite pince + dé à coudre
  • 4 aiguilles cuir + 1 point machine, fils poissé + non poissé
  • 2 anneaux métal, rivets à bout rond, rivets classiques de plusieurs tailles
  • 2 boucles con-way, 2 dés, petite boucle de filet, pièce de cuir, lanières de rechange


Maréchalerie :

  • Râpe biface rectangulaire + Brochoir avec fourche + Tricoise avec becquet
  • Rénette + Rogne-pied + Pince à river + Pierre à affuter
  • 8 fers et boîte à clous (60 clous nécessaire pour référer 2 chevaux!!)

Pourquoi un Hackamore?

AVANTAGES

  • Quand les rênes sont en guirlande et que la main n'agit pas (95% du temps!), la bouche est libre. Le confort du cheval est maximal.
  • La conduite se fait à une main. Le cheval est plus maniable.
  • Les leviers permettent une action très puissante sur laquelle on peut compter en cas d'urgence.
  • Si la main n'est pas brutale, le cheval est prévenu de l'action par le pivot des leviers et peut anticiper.
  • En cas de gel, pas de métal froid dans la bouche.
  • On peut attacher le cheval sans risque avec l'une des rênes (rênes séparées).

 

PRECAUTIONS

  • Il nécessite d'avoir une main fine et de le manier avec précaution.
  • Il faut être vigilant sur le réglage. On rencontre malheureusement trop souvent des hackamores placés trop bas qui blessent le cheval ou gênent sa respiration.
  • Le hackamore doit être placé assez haut : 10 à 15 cm au-dessus des naseaux. A cet endroit, certains chevaux présentent une légère bosse sur le chanfrein, facile à repérer. Plus haut, on blesserait l'os zygomatique. Plus bas, on comprime les naseaux et gêne la respiration.
  • La gourmette doit arriver au contact lorsque les branches forment un angle de 45 degrés avec les montants.

Acheter un cheval en Argentine

Pour obtenir le droit de circuler à cheval en Argentine, il faut bien évidemment disposer du livret sanitaire de chaque cheval. Ce livret prouve que le cheval dispose des vaccins obligatoires et précise qui en est le propriétaire. Attention, aux frontières de chaque province, il y a des contrôles de gendarmerie à l'affût de la moindre irrégularité.

Comment obtenir ce précieux livret ?

 

Etape n°1 : Obtenir un numéro de RENSPA

RENSPA : Registro nacional de senasa productor agropecuario

SENASA :Servicio Nacional de Sanidad y Calidad Agroalimentaria (gère les titres de propriétés des animaux et les livrets sanitaires - ouvert de 8h à 13h)

Comme je ne suis pas producteur de bétail en Argentine, je n'ai évidemment pas de numéro de RENSPA. Comment en obtenir un ?

1. Trouver un producteur de bétail, propriétaire d'une ferme et disposant donc d'un numéro de RENSPA qui voudrait bien m'autoriser à utiliser son numéro. (Ce numéro correspond à son exploitation agricole. Il se termine par 00. Si sur cette exploitation plusieurs personnes possèdent des animaux, il y a plusieurs numéros : on ne modifie que les 2 derniers chiffres : 01, 02 ...etc... Ce qui permet d´enregistrer plusieurs noms de propriétaires d'animaux sur une même exploitation.)

2. Aller avec lui chez un notaire (escribano), faire un contrat de location (contracto de alquiler) spécifiant que les chevaux résident chez lui.

3. Avec ce papier et notre passeport, se rendre à l´oficina de SENASA  et demander un numéro de RENSPA.

 

Etape n°2 : Formalités sanitaires obligatoires

1. Attention, le cheval doit être marqué (marque au fer rouge). Si ce n'est pas obligatoire pour la SENASA, la loi le stipule et les gendarmes peuvent être relativement pénibles en absence de marque lors des contrôles. Voilà qui commence mal !  

2. Demander au vendeur de fournir le cheval avec un livret sanitaire (libreta sanitaria) à jour (celui-ci remplace l'ancien titre de propriété DTA qui n´est plus nécessaire). Ce livret se procure chez le vétérinaire habilité à faire l'analyse de sang détectant l'anémie infectieuse équine. Cette analyse est indispensable à la vente.

3. Le vendeur doit réaliser cette analyse de sang : "analisis de anemia" ainsi que 2 vaccins obligatoires : grippe équine + encéphalomyelitis (vacunas de influenza o gripe equina + encefalomielitis).

 

Remarques.

 - On peut demander en plus le vaccin du tétanos (vacuna tetanos) qui n´est pas obligatoire. L´ensemble coûte dans les 100 pesos = 20 euros. On peut demander au vendeur de les payer quand on négocie le prix du cheval.

- Quand on n´est pas soi-même vétérinaire, on peut demander d´être présent le jour du passage du véto (qui vient prélever le sang et faire les vaccins) et de lui demander de regarder de plus près le cheval.

- Prévoir 3 jours minimum pour les résultats de l'analyse de sang. 

 

Etape n°3 : Transfert de propriété

1. Donner au vendeur notre numéro de RENSPA tout neuf.

2. Avec la libreta et ce numéro de RENSPA, le vendeur doit se procurer la GUIA de transferencia. Ce papier transfère le cheval du numéro de RENSPA du vendeur à celui de l´acheteur. Il spécifie qu´on a acheté le cheval. Ce papier est valable 3 jours.

3. Avec la libreta et la GUIA, se rendre à l´oficina de Senasa pour faire valider le tout (le vendeur n'est pas obligé d'être présent). La libreta est alors mise au nom du nouveau propriétaire.

Pour être en règle pendant le voyage

Tous les 60 jours:

Refaire l'analyse de sang d'anémie 

Tous les 3 mois:

Refaire le vaccin de grippe équine 

 

Il faut également diposer d'une GUIA de voyage permettant de déplacer les chevaux. A priori, si on ne les transporte pas en camion, elle n'est pas obligatoire.